Perche : L’esprit de famille

Perche : L’esprit de famille

Située en plein cœur du Parc naturel régional du Perche, c’est grâce à un couple d’origine anglaise que cette ancienne grange est sortie de sa léthargie. Rénovée avec goût, elle est aujourd’hui devenue une longère pleine de charme.

Cette longère était à l’origine la grange d’un Manoir du XIXème
Cette longère était à l’origine la grange d’un Manoir du XIXème

Cette longère était à l’origine la grange d’un Manoir du XIXème . Autour d’elle se trouvaient une ferme et un vaste jardin traversé par un cours d’eau qui alimentait un moulin attenant. Dans les années 50, cette grange est devenue une habitation comprenant un séjour, deux chambres, une salle d’eau et une cuisine. En 2011, un couple d’origine anglaise de passage dans la région a le coup de foudre pour cette vieille demeure tombée dans la désuétude durant plusieurs années, et n’a qu’une idée en tête : l’acheter pour la remettre en état. Le couple réalise que des travaux importants devront être entrepris pour créer la grande maison familiale dont il rêve. Il décide de s’entourer de Didier Barray, un architecte qui va les aider à remettre en état cette longère qui ressemble à un tas de vieilles pierres. « Il était essentiel de prévoir un nombre suffisant de chambres, d’adapter les volumes de la maison à la réception familiale et de restructurer ce lieu en créant des ouvertures » explique Didier Barray . « Le premier travail a été de vider l’ensemble du bâtiment : murs extérieurs, toiture, pour ne garder au final que quatre murs et la charpente ».

Avant

 

Authenticité préservée

Pour donner l’accès à l’entrée, une percée a été faite dans le mur porteur qui a été décroûté pour faire apparaître la pierre.
Pour donner l’accès à l’entrée, une percée a été faite dans le mur porteur qui a été décroûté pour faire apparaître la pierre.

Pour optimiser l’espace habitable et proposer un grand nombre de pièces, l’architecte a aménagé les combles et a construit un niveau supplémentaire dans la demeure. Il a conçu un plancher et a rénové le toit en créant des lucarnes. La difficulté a été de déterminer l’emplacement de l’escalier pour permettre une circulation sur les deux niveaux. Au rez-de-chaussée de la longère a été créé un vaste séjour de 49 m2 et une entrée desservant l’escalier en chêne massif réalisé par un artisan local. Pour donner l’accès à l’entrée, une percée a été faite dans le mur porteur qui a été décroûté pour faire apparaître la pierre. Une grande cuisine faisant office de salle à manger, un dégagement, un bureau, ainsi qu’un sanitaire, une douche et une buanderie ont également été créés. L’ensemble du rez-de-chaussée a été recouvert d’une terre cuite. Le séjour de 7 m x 7 m dispose de deux ouvertures métalliques de part et d’autre d’une cheminée dessinée et façonnée dans la pierre du Perche. Le sol a été recouvert d’un dallage en bandes irrégulières. La cuisine est équipée de meubles achetés chez Ikea. Les plans de travail sont en granit bouchardé. Afin de lier la cuisine à l’entrée, deux oeils de bœuf ont été créés en partie haute du mur mitoyen. Le dégagement donne accès à un couloir qui dessert une salle d’eau, des sanitaires et une pièce bureau pouvant servir de chambre d’amis. Au fond du couloir, Didier Barray a créé une ouverture pour donner accès à un volume aveugle donnant sur une réserve. La dernière partie a été consacrée à un garage et au local technique (chaufferie assurée par le fuel).

Après

 

Beau potentiel

IMG_2378L’étage se compose d’une suite parentale avec chambre, salle d’eau et dressing, de deux chambres doubles, d’une salle de bains avec douche et d’une chambre atelier avec salle d’eau attenante. Pour réaliser cet ensemble de 32 m x 7,80 m, l’architecte a entièrement décloisonné le rez-de-chaussée, déposé le plancher intermédiaire et creusé le sol afin d’assainir la maison. Le sol a été recouvert de chêne blanchi pour s’accorder avec le bois blond blanchi qui revêt l’ensemble des portes de la maison. De nouvelles ouvertures ont été créées sur les façades sud et sur un des pignons aveugles. Le parti pris a été de conserver ces façades sud avec les huisseries traditionnelles (bois et pignon avec des ouvertures métalliques – fineline) puis de reprendre intégralement la couverture pour intégrer des lucarnes sur la façade sud et des Velux sur la façade nord. Pour optimiser les rangements, des placards ont été intégrés dans les murs. L’ensemble du rez-de-chaussée dispose d’un chauffage au sol. Des radiateurs permettent de chauffer l’étage et une VMC double flux a été installée sur la totalité du bâtiment.

Des peintures aux couleurs optimistes

IMG_2369Les propriétaires ont souhaité que leur maison soit particulièrement colorée. Pour la mise en couleurs, Didier Barray a proposé un vert « anglais » de chez Farrow and Ball, qui a donné le « La » à l’ensemble de la composition. Un vert très pâle a été choisi pour la cuisine. Dans le séjour et dans l’entrée, l’architecte a opté pour la mise en valeur de la couleur naturelle des pierres. Dans le couloir qui dessert le bureau, cette pierre naturelle revêt une teinte plus soutenue, dans la même harmonie. Dans le sanitaire et la salle d’eau, ce sont des couleurs plus fortes qui dominent : bleu et rouille. A l’étage, l’ensemble de la poutraison a été peint en blanc. La suite parentale revêt un ton de beige alors que la salle d’eau attenante présente un ton de rose intense. Le palier, sur lequel on retrouve le vert « anglais » sur les murs de sous pente, dessert deux chambres de couleur rose très pâle et bleu pâle transparent. Dans la salle de bains mitoyenne, l’architecte a utilisé des carreaux en ciment. La chambre atelier a été peinte dans une teinte jaune soleil alors que sa salle d’eau mitoyenne joue avec un carrelage blanc et un vert profond. En extérieur, Didier Barray a remplacé l’encadrement béton des fenêtres par de la pierre afin de valoriser l’esprit rustique de cette maison. Grâce à l’optimisation de l’espace, et notamment la rénovation des combles auparavant inexploités, la surface de cette longère a quasiment triplé, atteignant aujourd’hui 250 m2. Didier Barray s’est appliqué à redonner à cette demeure le charme d’une maison de famille, qui aujourd’hui fait le bonheur de ses hôtes. L.P.

Comments are closed.