Loading...

De la vaisselle qui se mange !

Mettre au point de la vaisselle comestible, c’est la bonne idée de la marque belge Do Eat. Son but : éliminer les déchets en inventant un nouveau geste gourmand.

De la vaisselle qui se mange !
© Do Eat

Les jeunes générations sont parfaitement conscientes des risques environnementaux. Mais plutôt que de céder à la tentation du catastrophisme, ils prennent le taureau par les cornes de la créativité pour apporter des solutions aux problèmes. « Éco-fun » c’est la position d’Hélène Hoyois, 24 ans, et de Thibault Gilquin, 26 ans, les deux fondateurs belges de Do Eat. La toute jeune marque a créé des verrines qui se mangent avec leur contenu. L’objectif de ce design comestible ? « Manger le récipient, c’est bon pour la planète. On propose un geste écologique simple qui permet de changer les comportements en matière de déchets. » explique Hélène.

Bye, bye vaisselle !

Le duo dans la vie et en créativité s’est rencontré sur les bancs de l’École supérieure des arts à Mons en Belgique. Elle suit une formation en graphisme arts numériques et, lui, en architecture intérieure et design. Les deux partagent une même sensibilité écologique et peu de goût pour la tâche ménagère consistant à faire la vaisselle. Belgitude oblige, les créateurs utilisent la fécule de pomme de terre imperméabilisée, sans matière grasse ni additif. « Le goût neutre préserve celui des préparations sucrées ou salées, chaudes ou froides ; la matière biodégradable est souple ; elle permet donc de créer des formes variées et elle fond en bouche

Plus d’infos www.doeat.com

Decorer-sa-maison.fr

Le site de toute la maison