Lot-et-Garonne : La petite maison dans la prairie…

Lot-et-Garonne : La petite maison dans la prairie…

La Maison Fontaine appartient à la même famille depuis sept générations. Ce prieuré a été construit au cœur d’une prairie de trois hectares situé au cœur d’une région de collines et de vergers.

La Maison Fontaine est un bâtiment qui date du XIIème siècle. Elle s’organise autour d’une cour intérieure. Toutes les pièces ont une vue superbe sur les paysages environnants ou donnent cour intérieure. Elle a été restaurée en 2012 de manière à respecter le bâtit existant et l’environnement. Les murs épais de pierre apportent la fraîcheur pendant l’été, tandis que de larges baies font entrer la lumière jusqu’à ce que les bougies, le soir venu, prennent le relais. Les toits en zinc et en tuiles, l’utilisation de pierres naturelles comme le travertin et l’ardoise ainsi que les nombreux éléments en chêne, invitent à la détente. La pièce principale donne sur la cour, le jardin et la piscine. Elle se compose d’une cuisine, d’un espace repas et d’un coin salon. Au rez-de-chaussée, trois chambres ont été créées. Elles disposent toutes de salles de bains ouvertes donnant sur l’espace nuit. A l’étage, se trouve une quatrième chambre qui surplombe la pièce principale.  Plus d’infos sur www.maison-fontaine.net.                                      Laure Pierre

 

La Maison Fontaine, ancien prieuré du XIIème siècle, est entourée de prairie et de bois.
La Maison Fontaine, ancien prieuré du XIIème siècle, est entourée de prairie et de bois.
Les murs, murets et sols en cèdre de pays style « cabane de pêcheur » (Charpente Conord). Au fond à gauche, lampadaire chiné chez Emmaüs Marmande date des années 60. A droite, le volet bois d’origine a été peint en « Railing » (Farrow & Ball).
Les murs, murets et sols en cèdre de pays style « cabane de pêcheur » (Charpente Conord). Au fond à gauche, lampadaire chiné chez Emmaüs Marmande date des années 60. A droite, le volet bois d’origine a été peint en « Railing » (Farrow & Ball).
La grande table fin du XIXème a été trouvée dans la maison. Elle a été peinte en « Railing» (Farrow and Ball).
La grande table fin du XIXème a été trouvée dans la maison. Elle a été peinte en « Railing» (Farrow and Ball).
Sur la terrasse couverte, les luminaires en inox brossés ont été achetés à la Clinique du Luminaire à  Le canapé en velours beige “années 80” a été chiné (Le Grenier d’Antan). Le fauteuil orange “années 70” provient d’un vide-grenier, comme la tapisserie accrochée au mur. La table basse a été fabriquée avec un appareil à presser les feuilles de tabac trouvé dans la maison. Tapis année 30 (Le Bon Coin). A gauche, la table basse a été réalisée avec une vieille porte trouvée sur place et de quatre pots de fleurs en terre. Sol en cèdre (Charpente Conord).
Sur la terrasse couverte, les luminaires en inox brossés ont été achetés à la Clinique du Luminaire à Le canapé en velours beige “années 80” a été chiné (Le Grenier d’Antan). Le fauteuil orange “années 70” provient d’un vide-grenier, comme la tapisserie accrochée au mur. La table basse a été fabriquée avec un appareil à presser les feuilles de tabac trouvé dans la maison. Tapis année 30 (Le Bon Coin). A gauche, la table basse a été réalisée avec une vieille porte trouvée sur place et de quatre pots de fleurs en terre. Sol en cèdre (Charpente Conord).
L’ouverture a été réalisée en béton. Le coffrage fait avec des planches de bois neuves et humidifiées afin obtenir les empruntes des veines du bois dans le béton. Le béton a été laissé brut. (Maçonnerie Éric Belair). Suspensions noires (Fly). La table provenant d’un ancien restaurant a étéc chinée (Le Bon Coin). Chaises en plexiglass (Conforama).
L’ouverture a été réalisée en béton. Le coffrage fait avec des planches de bois neuves et humidifiées afin obtenir les empruntes des veines du bois dans le béton. Le béton a été laissé brut. (Maçonnerie Éric Belair). Suspensions noires (Fly). La table provenant d’un ancien restaurant a étéc chinée (Le Bon Coin). Chaises en plexiglass (Conforama).
Au premier plan, les chaises en plexiglas ont été achetées chez Conforama. L’armoire a été chinée sur Le Bon Coin. La porte a été enlevée pour donner plus facilement accès à la vaisselle. L’intérieur a été peint en « Chappel Green» de chez Farrow & Ball.
Au premier plan, les chaises en plexiglas ont été achetées chez Conforama. L’armoire a été chinée sur Le Bon Coin. La porte a été enlevée pour donner plus facilement accès à la vaisselle. L’intérieur a été peint en « Chappel Green» de chez Farrow & Ball.
Salon en velours noir (Le Bon Coin). A droite, piano reconverti en console (Troc. com). Table basse en fer forgé (Grenier d’Antan). Sol en travertin (Ekolux). Candélabre en fer forgé noir chiné.
Salon en velours noir (Le Bon Coin). A droite, piano reconverti en console (Troc. com). Table basse en fer forgé (Grenier d’Antan). Sol en travertin (Ekolux). Candélabre en fer forgé noir chiné.
Le salon en velours noir de type baroque a été chiné sur le Bon Coin. Le service à thé des années 50 (Villeroy & Bosch) a été chiné sur un vide-grenier.
Le salon en velours noir de type baroque a été chiné sur le Bon Coin. Le service à thé des années 50 (Villeroy & Bosch) a été chiné sur un vide-grenier.
Le lustre en verre coloré et bronze des années 30 a été acheté dans un brocante. Le cadre bois doré et verre bombé date de la fin du XIXème siècle provient de la famille. Les deux vases en pâte de verre du début XIXème ont été chinés. Literie et coussins (Ikea). Les deux tables en bois laqué noir datent des années 80, elles ont été chinées sur un vide-grenier. Sol en travertin (Ekolux)
Le lustre en verre coloré et bronze des années 30 a été acheté dans un brocante. Le cadre bois doré et verre bombé date de la fin du XIXème siècle provient de la famille. Les deux vases en pâte de verre du début XIXème ont été chinés. Literie et coussins (Ikea). Les deux tables en bois laqué noir datent des années 80, elles ont été chinées sur un vide-grenier. Sol en travertin (Ekolux)
Au sol, datant du XIXème siècle, grand tapis iranien en laine. Le plafond à la française en chêne a été laissé brut, et date du XVIème siècle. Ancien parquet teinté «Joash White» (Farrow & Ball). Les murs ont été badigeonnés à la chaux fine et blanche (Renocal) pour redonner un aspect lumineux aux enduits anciens (Eric Belair). Lit (Ikea). Tête de lit en placo (Polesello) peint « Pelt » (Farrow & Ball). Appliques « liseuses » (Ikea). Coussins et jeté de lit imitation fourrure (Fly). La pendule d’époque Louis XVI provient de la famille. Sur la cheminée, miroir en bois doré fin XIXème chiné.
Au sol, datant du XIXème siècle, grand tapis iranien en laine. Le plafond à la française en chêne a été laissé brut, et date du XVIème siècle. Ancien parquet teinté «Joash White» (Farrow & Ball). Les murs ont été badigeonnés à la chaux fine et blanche (Renocal) pour redonner un aspect lumineux aux enduits anciens (Eric Belair). Lit (Ikea). Tête de lit en placo (Polesello) peint « Pelt » (Farrow & Ball). Appliques « liseuses » (Ikea). Coussins et jeté de lit imitation fourrure (Fly). La pendule d’époque Louis XVI provient de la famille. Sur la cheminée, miroir en bois doré fin XIXème chiné.
Tête de lit en placo colorisée « Railing » (Farrow & Ball). Fauteuil en velours beige style anglais et le tableau “années 50” (Troc.com). Literie, coussins, couette et couverture (Ikea). Lampe et vase en céramique « orientaliste » chinés.
Tête de lit en placo colorisée « Railing » (Farrow & Ball). Fauteuil en velours beige style anglais et le tableau “années 50” (Troc.com). Literie, coussins, couette et couverture (Ikea). Lampe et vase en céramique « orientaliste » chinés.
La superbe piscine, au liner gris anthracite, donne sur les vergers, les collines et les prairies alentours.
La superbe piscine, au liner gris anthracite, donne sur les vergers, les collines et les prairies alentours.